LE POINT ZERO

Message sur la plage de Carnac en compagnie de Marie-Jo, Angélique, Danielle et Brigitte le 17 MARS 2021

Je laisse parler les guides qui font toc toc en répétant « La roue tourne »

« Ici où là, la roue tourne. La roue tourne de plus en plus vite. La temporalité change. Vous êtes en train de changer aussi. Vos ustensiles, vos outils changent (je ressens comme des boussoles ,…) Votre magie aussi change. Tout change. Vous allez dans ce changement. Plus vous résistez et plus les choses sont compliquées, difficiles. Alors allez dans le sens du changement. Laissez-vous aller. Laissez-vous porter. (Ils me ramènent aux menhirs de tout à l'heure, de ce matin)

 La science aussi change. Êtes-vous prêt au changement ? Acceptez les changements. Les choses vont être de plus en plus fluides ; de moins en moins intellectualisées, de plus en plus faites avec le cœur. Vous allez voir autour de vous, en vous, avec vous, des changements, des perceptions nouvelles, des outils nouveaux. La roue tourne de plus en plus vite. La temporalité change. Votre perception du passé, du présent, du futur change aussi. Vous allez vous rendre compte que les voiles se désagrègent. Vous allez vous rendre compte que la matière est beaucoup plus malléable que vous ne pensez. La matière est flexible. Elle s'adapte. Elle ne forme qu'un avec vous. Il s'agit ici du lien esprit /corps. Vous allez vous rendre compte que le corps est complètement collé à l'esprit et que lorsque l'esprit change, le corps change. Tout est lié. L’esprit et la matière ne sont qu'un. C’est l’homme qui les sépare et qui essaie de recoller les 2 parties. Mais en fait ils ne font qu'un a la base, car la matière n'est qu'une création de l'esprit. A partir du moment où vous vous rendez compte que la matière n'est qu'une création de l'esprit, votre esprit peut s'amuser avec la matière, la créer, la changer et la transformer, la transmuter. Alors amusez-vous ! amusez-vous avec cette matière. Amusez-vous à créer ce que vous désirez. Amusez-vous dans un premier temps ; car ensuite viendra le moment ou de profonds changements engendreront de profondes mutations et de profondes créations ; et là, vous aurez besoin de toute votre expérience. Soyez comme de jeunes enfants qui s'amusent ici et maintenant. Vous êtes dans l’espace du jeu.il est important pour vous tous de vous amuser.

 

La science : (ils me montrent un escargot, comme un tourbillon ou notre lente science est complètement déboussolée ; elle ne sait plus sur quel pied danser. Elle n'a plus les bases qu'elle avait avant. Elle se sent un peu perdue.)

«  Il viendra un moment ou la science perdra complètement pied et se raccrochera tout simplement à l'amour sacré, la géométrie sacrée, le Divin sacré. La science s’y raccrochera comme à une bouée de sauvetage 

L'arithmétique : l'arithmétique aussi va changer. Des vérités scientifiques mathématiques vont changer. On acceptait nos équations comme des vérités. On les considérait comme des vérités mais on va s'apercevoir qu'il y a d'autres vérités et qu'elles ne sont plus des vérités. Elles seront suppléées par d'autres. Amusez-vous comme sur un terrain de football. Jouez avec les cercles, avec les ronds, avec les balles, avec tout ce qui est rond et tout ce qui est cercle. Amusez-vous à explorer, surtout toujours en vous amusant. 

(Ils me montrent des époques d'histoire, des lieux chargés d'histoire, des lieux où il y a eu des batailles, des choses importantes, des lieux chargés d'histoire.)

«  Vous pouvez chantonner simplement chantonner en pensant à ces lieux d'histoire, chantonner, chanter pour alléger à distance. Le chant accompagne toutes les âmes. La légèreté du chant accompagne les âmes à distance qui reçoivent ces vibrations légères à 100 pour 100 qui les emmènent derrière le voile. Le son qu'elles ont l'habitude d'entendre est un son de guerre. Le son de guerre doit être remplacé par un autre son : celui d’un chant léger qui les emmène et détourne le regard des âmes vers quelque chose de plus léger parce qu'elles sont alourdies, ancrées dans une situation déjà vécue, déjà passée. Ces âmes ont besoin d'être emmenées vers un ailleurs et d'être allégées et le chant y parvient quel que soit le son et quel que soit le chant que vous avez choisi. Tout est léger.

( Ils nous disent que nous toutes avons un son léger quand on chante « n'ayez pas peur de la pluie qui nettoie et qui est divine ; je vois les canons les boulets des époques à alléger. Ils me montrent des pages d'histoire à déchirer)

 « Arrêtez de vous y pencher ! déchirez ces pages d'histoire ! (Comme si le meilleur moyen était simplement d'envoyer des chants et d'envoyer de la légèreté sans se pencher sur ce qui s'est réellement passé mais sur l'ici et maintenant et leur futur à eux.)

«  Vous allez vous rendre compte que la temporalité change. Votre passé sera de plus en plus présent. C'est pour cela que nous vous donnons ces exemples-là, pour vous montrer que vous pouvez agir sur le passé. Vous pouvez agir sur tout ce qui s'est passé. Vous pouvez ramener cela dans la légèreté du présent, dans la légèreté de l'ici et maintenant et permettre de ramener aussi toutes ces âmes vers le meilleur. Allez ! zou !

(Ils me montrent les fruits, des fruits presque exotiques, pensez à toutes ces îles toutes ces tribus indigènes, ne les oubliez pas. Permettez-vous de simplement ramener ce soleil là, ce soleil d'avant qui était bien connu des civilisations anciennes. Vous êtes dans la capacité là (ils me remontrent la science nouvelle) de retrouver des mémoires anciennes. Votre cerveau est bien caché. Il est bien dissimulé derrière des tonnes de connaissances superflues. Ce qu'ils me montrent, c'est qu à un moment donné, à force de nettoyer et d'avancer, on retrouve des connaissances anciennes intrinsèques, ancrées à l'intérieur de nous, de notre esprit et que nous sommes capables de retrouver.)

« Il s'agit juste d'une remémoration d'une lointaine connaissance. »

(Ils me montrent des clés ; de nombreuses clés. Nous avons tous un trousseau de clés et nous voudrions toutes les ouvrir d'un seul coup, mais nous devons d'abord prendre une clé puis une 2e puis une 3e et ainsi de suite dans un ordre bien précis sur un chemin bien précis que l'on suit. Si l'on suit son chemin on trouve la bonne clé et on trouve la bonne porte à ouvrir et donc la connaissance qui est attachée à cette porte et C'est ainsi que l'on arrive à la connaissance infinie et qu’on la retrouve ; car elle est intrinsèque, elle ne peut pas être obtenue sans que l'on avance sur son chemin. )

L’ordre des clés est l’ordre divin (je ressens beaucoup de force et de véhémence, comme si parfois on voulait aller trop vite comme prendre la 3e clé avant la première ; il faut accepter d'avancer avec chacune des clés au bon moment au bon endroit) 

« et là vous êtes posées vous ici sur la plage, vous pouvez déjà accéder à l'une de ces clés simplement là en étant posée et en regardant l'infini en vous posant comme un réceptacle ; parce que le réceptacle ce n'est pas l'énergie qui vous vient du ciel , c'est votre propre énergie divine qui vous arrive tout simplement.  Acceptez-la, cette énergie divine, l'énergie que votre propre âme vous envoie. Acceptez de vous ouvrir à elle, d'ouvrir cette première porte là.

 (Je ressens comme la croix du Christ, la situation géographique, historique, économique, politique, mathématique, même celle des langues va changer. La situation va changer.  Elle est en cours de changement. Tout va changer comme si on évoluait sur des sables mouvants sans s'enfoncer, ou l'on ne sait plus trop ou l'on est, qui écouter, quoi faire, un état qui donne la nausée en avançant dans des marécages.  

« Il va falloir vous y habituer parce que plus l'ancien monde s'en va et plus ces mouvements seront plutôt tanguants et les références ne seront plus les mêmes. La situation sera différente dans chaque domaine : politique, économique, financier, même végétal. Les animaux, les végétaux vont se comporter d'une manière différente. Ils vont réagir de manière différente.

 Soyez une petite souris dans un premier temps pour voir, observer. Acceptez cette capacité d'observation que vous avez et que vous connaissez parce que tout vient de l'observation Regardez ces rois mages qui observaient les étoiles. Ils ont su, eux, ils savaient, eux. Ils ont tous su simplement en observant. Vous aussi, vous pouvez juste observer. Vous vous posez en réceptacle 

Ramenez tout à la beauté du point 0. Ramenez tout à la beauté du point 0.

(pause… rire des guides …évident pour eux ….incompréhensible pour nous )

Ils me montrent l'infini entre le 0 et le un et ils me disent « oui, certes mais revenez au point 0, vous allez vous rendre compte du vide autour du point 0, dans le 0. Regardez comme il est beau le vide ! c'est là ou vous vous laissez créer ; ou l’âme se laisse emporter ; se laisse créer et être dans l'action de créer, parce qu'elle reproduit ce qu’on lui a fait, à elle. Elle doit toujours reproduire ce qu'elle a été au début. Elle a été créée ; elle doit à nouveau elle-même créer. C’est ça le but de la vie. C'est la reproduction mais sur un chemin différent sous un angle différent. Et l'on crée à nouveau. On produit. On continue de créer, d'engendrer. Le but est toujours d'avancer et pourtant il faut repartir du point 0.

Ils me montrent le point 0 comme étant le soleil, la lune, les étoiles, la galaxie comme des ronds à l'infini depuis un grain de sable jusqu’au rond de la terre puis le rond de la galaxie puis le rond de l'univers puis le rond des multivers. Et c'est cela la création à l'infini. Oser créer ; oser engendrer ; oser reproduire ; produire et reproduire ; il y a toujours une partie identique et une partie qui change à chaque fois.

 Ils me montrent les chakras comme si les chakras étaient des ronds, des ronds doux à ménager comme si ceux-ci changeaient aussi. 

« Des changements sont manifestés au niveau des chakras. Ils ne fonctionneront plus de la même manière. Il y a un temps ou cela creuse jusqu à un point dans chaque chakra et l'on arrive au point 0 de chaque chakra.

 C’est la roue de l'Infini , c'est normal que ce soit difficilement compréhensible nous ne te donnons qu'une petite, une infirme perspective de ce qui est. »

 Dans la sensation, ce qu'ils me montrent c’est un schéma très très simplifié de ce qui se produit dans l’univers, dans les univers, à travers l'Infini ; ce que c'est que l'infini , ce que c'est que la force divine qui agit tout le temps et qui revient au point 0 et qui reproduit à nouveau et qui s’expanse à l'infini et qui revient à nouveau au point 0 ,du noir du blanc ,des trous pleins, des trous vides ,des cercles, des creux, des trous noirs et des trous blancs avec une force infinie qui s’expanse tout le temps, qui est en perpétuelle expansion. C’est cela le Divin.

 On me montre les univers ; « vous touchez ici du doigt le sacré. Vous n'osez pas car c'est tellement irréel pour vous. 

on revient à vous ! nous vous avons emmené assez loin ! Nous revenons à votre cœur à vos cellules. Pensez à toutes vos cellules. Examinez chacune d'elles. Observez-les.  Mettez-les en couveuses que vous remplirez d'amour. Chaque cellule dans sa couveuse va se régénérer et un jour se passer de la couveuse qui est votre intention, qui est votre visualisation, mais vous avez besoin de couveuse un temps ! Et le temps est différent selon les personnes. Parfois cette couveuse ne dure que quelques secondes, quelques minutes, parfois quelques mois. Soyez patient avec vous-même. La couveuse est là pour un temps seulement. Mettez vos cellules en couveuse d’amour. Donnez-leur tout cet amour. Regardez bien toutes vos cellules. Elles sont exactement la carte de l'univers. Elles sont exactement la carte mère pour vous pour votre rôle, pour votre chemin. C’est votre lien avec l'univers ; c'est le lien avec la force sacrée, la force qui propulse, qui vous emmène toujours plus loin et que vous pouvez alimenter.  Vous avez tous les outils pour cela ; vous avez la joie, vous avez le cœur, vous avez le chant, vous avez vos blagounettes comme vous dites. Allez-y, riez, chantez, amusez-vous.

 (et  là, ils ferment le message comme si c'était 1h de classe et que la récréation commence)