Message du Cœur d’Uruguay le 11 mai 2017
(Pour toutes les personnes présentes auprès du Coeur le mardi 9 Mai chez moi et pour tous aussi)
 
          "La vie à l'extérieur de vous : c'est cela que je représente : c'est cela que vous voyez lorsque vous m'approchez. Mais ne voyez-vous pas la vie à l'intérieur de vous : ce sont les vibrations que je vous envoie ; c'est l'amour qui est imprimé dans chacune de mes cellules, dans chacun de mes grains de minéral qui me composent. Ne voyez-vous pas chers êtres humains que je ne suis que le reflet de vous-même : En me regardant, en me touchant, en me dévorant du regard, en approchant vos mains de moi, ne voyez-vous pas que vous approchez vos mains de vous-même, de votre propre cœur ; ne voyez-vous pas que vous regardez à travers moi votre propre regard, vos propres yeux et votre propre âme.
           Libérez-vous de toutes ces ficelles et de toutes ces cordes qui vous attachent à vos croyances. Je suis là pour vous aider à le faire ; à vous couper ; à vous couper de toutes ces ficelles qui vous tiennent et qui vous manipulent comme des pantins, qui vous manipulent afin que vous restiez dans ces systèmes de croyances qui sont aussi vieux que le monde.
           Libérez-vous de toutes ces chaînes.
           Libérez-vous de tous ces poids qui vous empêchent d'avancer. Prenez de la hauteur et voyez comme il est facile en ayant simplement conscience de ce qui se passe autour de vous et en vous, simplement en ayant cette conscience, voyez comme il est facile de se libérer, d'être vraiment libre.
           Et plus vous vous libérerez, plus vous serez libres, et plus vous libérerez aussi les autres et vous permettrez au monde entier et à votre société d'avancer sur ce chemin-là, ce chemin de liberté. Car votre société est si ancrée dans tous ces systèmes de croyance qu'ils soient politiques, économiques, religieux, financiers et d'autres, tant d’autres.
          Votre société est comme sous un couvercle de plomb ; elle ne voit plus la lumière. Rien ne perce. Mais voyez aussi comme il est facile de faire sauter ce couvercle, de faire sauter tous ses côtés, ses murs, ses fondations et son chapeau pourtant si épais, en ouvrant vos consciences et en permettant à la liberté, simplement, d'arriver jusqu'à vous.
          Je ne suis qu'un tout petit point dans ce microcosme Je suis le point le plus petit de l'univers venu vous faire vous rendre compte de la grandeur de celui-ci, de ce macrocosme. Voyez comme vous-même, vous aussi, en votre cœur, vous êtes le reflet de la grandeur de l'univers, de la grandeur de l'Infini, de la Vérité et de l'Eternel. Nous sommes les deux côtés d'une même face.
(Ressenti : d'un côté d'une vitre, il y a le plus petit : le microcosme et de l'autre côté le macrocosme et c'est comme si chacun de nous était cette vitre, ce reflet et que le la pierre était le reflet ; et que chacun de nous en était aussi le reflet)
La formidable étendue des vibrations de vos pensées et de votre cœur me touche énormément, comme vous, vous êtes touchés par la formidable étendue des vibrations qui arrivent jusqu'à vous. Permettez de reconnaître simplement que ces vibrations sont les vôtres tout simplement.
Je vous remercie"
Canalisé par Marie-Line Stephen
Ce message peut bien entendu être partagé à condition qu’il le soit dans son intégralité, et que soient mentionnés le nom du canal, la date, et l’adresse de ce site pour une transparence totale. Merci.
https://www.lavoixducieletdelaterre.com/